La Route des Navigateurs


 

La route des navigateurs, qui suit essentiellement le tracé de la route 132, est une route touristique balisée du Québec qui prend son départ à La Pocatière, jusqu’à Ste-Luce.  Elle traverse plusieurs régions touristiques, le Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et le Bas-St-Laurent.

Nous avons choisi comme point de départ, un très bel hôtel La Cache à Maxime, situé à Scott.  Cet établissement, au milieu des vignes et petits chalets, qu’il est d’ailleurs possible de louer, offre à ses visiteurs, une piscine extérieure chauffée, un beau bar au thème de Charlie Chaplin, un restaurant ainsi que des soins corporels au Noah Spa.  À elles seules, les chambres modernes sont bien aménagées et relaxantes valent le détour!

Fraîchement reposé, les motos chargées, le départ se fait direction St-Jean-Port-Joli, ou nous nous arrêtons au musée l’épopée de la moto qui regroupe plus d’une centaine de motos de toutes les époques, que les propriétaires ont fait restaurer.  Certaines motos rares sont même exposées et encore plus surprenantes, la direction de l’établissement a su acquérir des motos n’ayant jamais été assemblée, toujours enfermées dans leurs boîtes en bois géantes, c’est franchement impressionnant.

Au sortir du musée, notre roue avant toujours pointée vers le soleil levant nous amène au bistro Côté Est situé à Kamouraska dans l’ancien presbytère. Cet établissement offre un bon menu complet et exotique avec, entre autres son burger de phoque qui est délicieux!  De plus, vous pourrez déguster votre plat sur la terrasse arrière bien protégée du vent, mais devant une vue imprenable du fleuve.

Quand vous passez à St-André, n’oubliez surtout pas d’arrêter remplir vos sacoches à la microbrasserie la Tête d’allumette, située dans une maison ancestrale rénovée par les propriétaires de la microbrasserie,  où vous pourrez non seulement déguster cette bière unique, mais aussi prendre le temps de relaxer un peu en profitant de la vue.

 

Brasser sur feux de bois, ces brasseurs font preuve d’imagination dans leurs produits.  Des bières au goût fumé aussi bien que des bières faites à partir de riz basmati, ça vaut le détour c’est garanti.

Notre départ de la tête d’allumette nous amène, toujours le long du fleuve, jusqu’à notre deuxième nuitée à faire une petite pause à la Fromagerie des Basques, situés à Trois-Pistoles où nous avons fait ravitaillement de fromage, saucissons et pain, pour un éventuel goûter lors d’une pause bien méritée.

Arrivée à Rimouski, secteur du Bic, bien connus pour son majestueux parc national, notre moto trouve refuge dans le stationnement de l’auberge des îles du Bic.  Cette grande demeure construite en 1840 offres à ses invités, une dizaine de chambres très bien aménagées avec des vues imprenables (je vous rappelle que nous sommes au Bic!!).  À cet endroit, il y a quelques petits restaurants, dont certains sont parmi les meilleures tables du pays comme Chez St-Pierre.  Cependant, notre nez nous amène à un petit restaurant situé juste à côté qui se nomme Les Affamés, ou l’équipe en place nous a servi des plats faits à partir d’ingrédient local, fraîchement cueilli qui nous ont fait exploser les papilles!!  Ce restaurant vous accueillera comme vous êtes, donc pas besoin d’habit propres, juste votre sourire et un goût de découverte vous suffiront pour apprécier cet endroit d’exception qui se démarque avec ses créations culinaires extraordinaires et ce, à prix plus qu’abordable.

Il y a tellement à faire à Rimouski que nous y sommes restés collés une deuxième nuit, le temps de longer la route des navigateurs jusqu’à Ste-Luce.  Il faut en profiter pour arrêter au musée maritime de la Pointe-au-Père ou vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire maritime de la région, comme le naufrage de l’Empress of Ireland, qui a fait plus de victimes que le Titanic, visiter un phare ou même visité l’Onondaga, sous-marin de la marine Canadienne qui a été restaurée et aménager pour que tous puissent apprécier l’étroitesse dans laquelle vivent nos sous-mariniers Canadien.

À notre retour, nos motos se sont arrêtées à l’hôtel Rimouski, dans un stationnement spécialement réservé pour les motos, proches de l’entrée principale.  Bel établissement, équipé d’une piscine intérieure, glissade d’eau et d’un jacuzzi, restaurant, bref tout ce qu’un centre de congrès peut offrir.

Cet endroit central nous permet de prendre une marche le long du fleuve et de nous emplir les poumons de cet air vivifiant absent de nos grands centres!  Cette petite marche nous amène rue Saint-Germain ou nous sommes entrés chez Les Complices, qui offrent un menu varié aussi bien pour les amateurs de terres que de mer. Le Tartare de bœuf est un des plates signatures ce restaurant, mais il faut essayer le risotto au homard qui est délicieux, comme dessert je suggère la version maison du fameux Joe Louis!

 

La rédaction de cet article a été rendue possible grâce à la participation des Associations suivantes :

Tourisme Bas St-Laurent

Tourisme Chaudière-Appalaches

 

 

Bonne Route!!!

 

 

 

 

Étiquetage: > > > > > >

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress